bonus

La coopérative

Notre société est organisée en coopérative, sans but lucratif. La COOPERATIVE CINEMATOGRAPHE-ROYAL a pour but de promouvoir le cinéma dans la région  et de présenter à la population une offre cinématographique variée.

Actuellement la coopérative est riche de plus de 750 membres. Il est toujours possible d’adhérer à la coopérative en demandant son adhésion et en versant au moins 1 part sociale de CHF 100.- Un don, même modeste, est aussi toujours très apprécié.

Collaborateurs

Une centaine de collaborateurs œuvrent à la bonne marche de la coopérative : caissiers, opérateurs, nettoyeurs, techniciens, programmateurs, webmasters, administrateurs.

Un peu d’histoire

Le 7e art fait son apparition à Tramelan en 1902 lors d’une représentation ambulante de quatre courts métrages à la halle de gymnastique du village.

Tramelan compte deux salles de cinéma dès 1915. L’une, le « Cinéma-Palace », est éphémère et prend place dans la grande salle d’un restaurant du lieu, l’autre, le « Cinéma-Théâtre » est construite spécialement à cet effet par Georges Bersot-Hermann. C’est d’ailleurs dans cette dernière que se trouve « Le Cinématographe » d’aujourd’hui.

C’était alors l’époque du cinéma muet. L’engouement pour cet art nouveau était quasi général. Les représentations du jeudi et du samedi faisaient pratiquement salle comble. La projection était accompagnée d’une musique jouée par un pianiste du village. Les premiers films sonores sont à l’affiche dès les années 30.

En 1949 et 1953, le bâtiment est transformé puis agrandi. En 1967, un bar à café ouvre au sous-sol pour pallier au manque à gagner dû à l’abandon progressif de la salle par la population, la télévision étant passée par là.

Le « Cinéma-Théâtre » reste propriété de la famille Bersot jusqu’en 1980. En octobre de cette même année, l’exploitation du bar et du cinéma sont repris par M. Francis Rossel, qui rebaptise ce dernier « Cosmos ».

En automne 1988, après 73 d’activité continue, le cinéma de Tramelan ferme ses portes, vaincu par le manque de rentabilité. L’événement ne fait pas grand bruit puisque les salles de quatre villages alentour ont toutes déjà été fermées pour les mêmes raisons dans une indifférence presque générale.

Toute la région est ainsi occupée par le petit écran… Toute ? Non ! Un village peuplé d’irréductible amoureux des salles obscures décident de résister à l’envahisseur…

C’est ainsi que naît début 1989 la « Coopérative du Cinématographe », destinée à faire revivre le cinéma de Tramelan. Forte d’un soutien populaire inespéré, la société rachète la salle, qui est rénovée et ouverte à l’exploitation en novembre 1989.

En 1999, la rénovation du Royal à Tavannes et le rapprochement avec le Groupe Cinéma de Tavannes mène à une fusion, la COOPERATIVE CINEMATOGRAPHE-ROYAL est née.

Statistiques des entrées

Cinématographe Royal
2014 20’292 8’193 28’485
2013 21’478 8’024 29’502
2012 21’521 8’881 30’402
2011 22’114 10’279 32’393
2010 20’267 9’661 29’928
2009 19’676 9’833 29’509
2008 20’692 8’995 29’687
2007 17’815 9’029 26’844
2006 20’069 10’410 30’479
2005 16’730 7’627 24’357
2004 19’876 9’741 29’617
2003 16’245 8’940 25’185
2002 19’580 11’365 30’945
2001 17’946 10’338 28’284
2000 15’965 9’750 25’715
1999 13’587 4’043 17’630
1998 18’967 18’967
1997 14’174 14’174
1996 14’038 14’038
1995 12’073 12’073
1994 10’185 10’185
1993 10’403 10’403
1992 8’772 8’772
1991 10’646 10’646
1990 9’481 9’481
1989 4’457 4’457

 

Vous accédez sur ce site par le biais de deux adresses (URL)

http://www.cineroyal.ch
http://www.cinematographe.ch

Sponsor du site Internet :

SysCo systèmes de communication sa, Neuchâtel

WordPress Themes